A propos deTechirghiol

Nous pouvons commencer l'histoire de Techirghiol avec les argonautes dont la légende se déroule sur les rives du Pont Euxin (Mer Noire). Jason, le fils d'un roi de Thessalie brise le cœur de Medeea et cause le drame du roi Aietes, forcé de ramasser de l'eau de la mer les restes de son fils tué par sa propre sœur. Est-il possible que Medeea et le puissant Jason aient marché près de l'eau salée de Techirghiol? Est-il possible que’ils aient enterré l'amour et leurs passions dans l'eau?

Le poète romain Publius Ovidius Naso nomait Dobrogea < le pays près de la Grande Ourse, avec des rivages glacés par le froid terrible> situé non loin du Bosphore il parlait aussi d'un lac appelé Meotic, qui plus tard a été appelé Techirghiol. Le lac situé pres d’une route romaine impériale qui menait de Callatis à Tomis ne pouvait pas passer inobservée par les romains qui connaissaient et utilisaient la boue ainsi que les égyptiens.

Mentions Documentaires
  • 1560, Tekfür - köy, est rappelé dans deux ordres du sultan Soliman le Magnifique envoyes au seigneur de la Moldavie
  • L'occupation ottomane de Dobrogea a commencé en 1417 et est fini en 1462.
  • A partir d'ici l'histoire de la création de Tekfur-golu est tricoté à l'histoire de l'Empire Ottoman jusqu'en 1878 quand la Dobrogea revient à la Roumanie.
  • Pour 300 ans à Techirghiol a fonctionné un Cadiat
  • Hagi Ali (1650), historien turc, qui a parcouru la Dobrogea a écrit d’une eau noire: "Gömlek-Koy», il s’agit probablement de Techirghiol.
  • YUSUF NABI, poète turc, dans le document historique »Filihnamei Kamenice" se réfère à Tekfur-Koy, le lieu où l'armée ottomane s’est arrêtée dans en sa route vers Pologne. (1762).
  • Malheureusement des preuves historiographiques au sujet de Dobrogea (y compris Techirghiol) sous la domination ottomane sont rares en raison du fait qu'en 1878 lorsque l'administration ottomane s’est retirée l'archive a été e,portée.
  • Les premières informations écrites sur les effets thérapeutiques de l'eau du lac sont à partir de 1854, pendant la guerre de Crimée, lorsque Saidt Pasa, le commandant de l'armée ottomane, avec un bras malade, arrêté dans le camp de Tekfur-golu ; découvre les effets bénéfiques de la boue et de l'eau salée.



Techirghiol hier et aujourd'hui