Indications thérapeutiques

Le traitement structuré sur trois objectifs principaux récupérateurs, curatif et prophylactique est adressée aux affections suivantes:

1. Affections rhumatismales dégénératives
  • États Périarthrites: à des adolescents ou des jeunes adultes avec des problèmes posturaux statiques-de l'appareil locomoteur, insuffisance musculo-ligamentaires, syndrome de hiperlaxite, la tendance de sédentarité et obésité, conditions de travail avec une utilisation musculaire surchargé essentiellement statique, séquelles de rachitisme
  • Spondylose avec localisation cervicale et lombaire avec ou sans manifestation d'obstruction fonctionnelle
  • Lombalgie ou lombosciatique - forme subaiguë ou chronique, vertebrogenique ou discale. Séquelles douloureuses ou fonctionnelles après une laminectomie pour hernie discale. Coxarthrose primitive ou secondaire, sans intervention chirurgicale orthopédique
  • Gonarthrose primitive ou secondaire décompensée partielle ou global, avec ou sans intervention chirurgicale orthopédique.
  • Arthrose des mains et des pieds.

2. Affections rhumatismales de type inflammatoire
  • Séquelles douloureuses articulaires et abarticulaires post rhumatisme aigu
  • La polyarthrite rhumatoïde dans les stades I, II ou III dehors poussée, avec ou sans interventions chirurgicales orthopédiques;
  • La spondylarthrite ankylosante forme centrale ou périphérique
  • Arthropathie psoriasique;
  • Arthropathie réactive (secondaire à des infections génito-urinaires ou intestinales).

3. Séquelles post-traumatiques
  • Etats Postortopedico-chirurgicaux (arthroplastie, ostéotomie, ténotomies, ...).
  • Etats post traumatismes de la moelle vertébrale
  • Atrophie, hypotrophie, contractures musculaires, redori articulaires, ankylose, pseudoartrozys.

4. Les affections du système nerveux périphérique et central
  • Névralgie de toute cause et à tout endroit.
  • Radiculopathie vertébrale, discale.
  • Lésions du plexus nerveuses (plexus brachial, plexus lombo-sacré).
  • Mononevrite par compression, d'incarcération, professionnels et par des positions prolongées (nerf radial, médian, cubital, obturatrice, fémoro-cutané, crurale, sciatique, faciale).
  • Polyneuropathies.
  • Polyradiculonévrites.
  • Séquelles post poliomyélite aiguë épidémique.
  • Hémiplégie, hémiparésie séquelle d'étiologie vasculaire, traumatique, tumeurs bénignes, après une intervention neurochirurgicale.
  • Paraparésie, tétraparésie.
  • La sclérose en plaques.
  • La maladie de Parkinson.

5. Affections gynécologiques
  • Cervicite, Annexites, Métrite, paramétrais, Douglas chronique ou subaiguë, stabilisés après trois mois de la poussée.
  • L'infertilité secondaire avec indication médicale.
  • Perturbations de Climax, perturbations neurovégétatives.
  • Syndrome adhérent post-chirurgie dans la région génitale.
  • Séquelles de tuberculose génitale après 2-3 ans de la stabilisation.
  • L'insuffisance ovarienne avec ou sans perturbations endocriniennes.
  • Procès Metroanexial guéris anatomique.
  • Les perturbations locales de réception hormonale.
  • Syndrome névrotique avec disturbances mineures du sens génital (vaginisme, dyspareunie, prurit).
  • Douleurs dans la région génitale (dysménorrhée).

6. Affections dermatologiques
  • Dermatoses squameuses (psoriasis, parapsoriazis, ichitiosis débutant, kératodermie).
  • Syndrome séborrhéique (dermite séborrhéique, l'acné rosacée et polymorphe).
  • Alergodermes (eczéma, urticaire chronique).
  • Néurodermites limitées et diffuses.
  • Prurit, prurigouri, eczéma professionnelle ou constitutionnelle.

7. Affections vasculaires périphériques
  • Syndrome d’ischémie périphériques stade I ou II.
  • Syndrome de Raynald, livedo réticulais, acrocyanose.
  • Insuffisance veineuse circulatoire périphérique de stade I ou II.
  • Séquelles postflebitiques superficielles à 3-4 semaines après la pussée, ou en cas de celles profondes à 6 mois après la pussée.

8. Maladies associées
  • Les maladies respiratoires avec objectif prophylactique pour ceux qui travaillent dans des environnements respiratoires dangereux, les personnes ayant des pneumopathies non spécifiques fréquentes dans les antécédents, avec objectif thérapeutique: asthme allergique pure, trachéobronchites trainantes, bronchites chronique sans complications, bronchectasie.
  • Maladies professionnelles: la pneumoconiose-silicose, asbestose, anthracosis; polynévrite par empoisonnement à la disulfure de carbone, les affections dermatologiques professionnelles.
  • Maladies endocriniennes: à but prophylactique pour les personnes provenant des zones avec carence en iode, avec des fins thérapeutiques dans l'hypothyroïdie bénignes et myxœdème, hypoparathyroïdie primaire ou secondaire, nanisme hipofizare, hipoorhitic syndrome, cryptorchidies chirurgicales.
  • Maladies nutritionnelles et métaboliques: diabète sucré de type II compensé, arthropathie goutteuse.